Sinistres enseignements de la fuite d’Omar el-Béchir le génocidaire

L’Afrique du Sud vient de se déshonorer. Son gouvernement, avec à sa tête le président Jacob Zuma – qui ne cesse de trahir l’héritage de son ancien compagnon d’armes Nelson Mandela – a laissé le président soudanais Omar el-Béchir rentrer paisiblement chez lui. Le sanguinaire dictateur militaro-islamiste, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide commis au Darfour, participait dimanche 14 juin à un sommet de l’Union africaine réuni à Johannesburg. L’Afrique du Sud, en tant que signataire du traité de Rome ayant institué la CPI, avait l’obligation de l’arrêter. Mais l’Union africaine, véritable association d’entraide des autocrates corrompus régnant sur la plupart des pays du continent noir, est, comme on peut s’en douter, hostile à toute ingérence de la justice internationale dans ses (bonnes) affaires. Comme il se doit, les chefs d’Etat et de gouvernement africains contestent l’autorité de la CPI au nom de l’anti-impérialisme.

Une ONG sud-africaine de défense des droits de l’homme avait pourtant presque obtenu des tribunaux qu’Omar el-Béchir soit interpellé. En effet, l’association Southern Africa Litigation Center (SALC) avait saisi la justice afin de faire appliquer le mandat d’arrêt de la CPI. Suite à quoi un tribunal de Pretoria avait interdit au président soudanais de quitter l’Afrique du Sud en attendant qu’une décision finale soit rendue. La police était même censée devoir l’empêcher de quitter le territoire sud-africain. Mais dès le lendemain matin, lundi 15, il prenait tranquillement l’avion pour repartir chez lui à Khartoum.

Cette fuite programmée et protégée appelle plusieurs constats.

Il s’agit là en premier lieu d’une tragédie pour les peuples de l’Afrique tout entière.

Lire la suite de l’article sur le site de la Règle du jeu : http://laregledujeu.org/2015/06/16/22626/sinistres-enseignements-de-la-fuite-domar-el-bechir-le-genocidaire/

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply