MONSTRUEUSE OPÉRATION DE VIOL DE MASSE AU DARFOUR, L’ONU EMPÊCHÉE D’ENQUÊTER !

 

200 femmes et jeunes filles ont été l’objet de viol collectif par les soldats de l’armée soudanaise dans le village de Tabit au Nord-Darfour.
Le 31 octobre, le village a été encerclé, tôt le matin, par les militaires de la garnison voisine, dirigé par un officier. Les hommes ont été battus et regroupés hors de l’agglomération puis les femmes ont été violées par la soldatesque. Selon Radio Dabanga, un média indépendant considéré comme bien informé, 200 d’entre elles ont subi des violences sexuelles dont 80 mineures.
La même source a interviewé un sheikh de Tabit qui raconte que le commandant de la garnison est venu le lendemain s’excuser de la conduite des membres de l’armée soudanaise sous ses ordres.
Une délégation de l’UNAMID, la force hybride ONU-Union Africaine, a voulu se rendre à Tabit pour enquêter sur ces évènements. L’accès leur a été interdit par l’armée soudanaise.
Les violences sexuelles sont une constante de la terreur imposée par le régime de Khartoum aux habitants du Darfour.
Rappelons que l’usage du viol comme arme de guerre est considéré depuis la guerre en ex-Yougoslavie comme un crime contre l’humanité.

 

 

 

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

One Response to “MONSTRUEUSE OPÉRATION DE VIOL DE MASSE AU DARFOUR, L’ONU EMPÊCHÉE D’ENQUÊTER !”

  1. Max dit :

    Cool, merci pour l’article !

Leave a Reply