Lundi 25 avril 2011 de 10h00 à 20h00: commémoration du génocide arménien

Avec le soutien du Collectif Urgence Darfour:
Lundi 25 avril 2011 de 10h00 à 20h00 sur le Parvis de Notre-Dame de Paris [Lundi de Pâques]
Le Collectif Van [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] mène en 2011 sa 7ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation.
Cette exposition en plein air a lieu le Lundi de Pâques, 25 avril 2011, de 10h00 à 20h00 sur le Parvis de Notre-Dame de Paris, et s’inscrit dans le cadre des commémorations du 96ème anniversaire du génocide arménien.
Elle s’intitule : « 1915/2011 – Le négationnisme ne connaît pas la crise ».
L’action participative du Collectif Van associe les peuples arménien, juif, tutsi, darfouri, mais aussi toutes les minorités de Turquie, victimes de génocides passés ou en cours.

Vingt associations françaises et internationales, dont le Collectif Urgence Darfour, Ibuka France [génocide des Tutsi au Rwanda], l’Arche, la Licra, SOS Racisme, l’UEJF, MEMORIAL 98, l’Institut Kurde de Paris, l’IACS et l’IHD de Turquie [Association des Droits de l’Homme affiliée à la FIDH] apportent, cette année encore, leur soutien au Collectif VAN*.

Le Collectif VAN a l’honneur de compter parmi ses nouveaux partenaires The Institute on the Holocaust and Genocide [Jerusalem].

L’exposition du Collectif VAN met en scène huit stèles géantes pour huit visages d’hommes, de femmes et d’enfants qui interpellent le public sur la tragique réalité des minorités de Turquie : juifs et chrétiens qui représentaient 25% de la population de Turquie en 1914, et qui ne sont plus que 0,2% aujourd’hui, musulmans non turcs (essentiellement kurdes) ou non sunnites (près de 43% de la population de la Turquie) dont les droits sont bafoués au quotidien. Au recto des stèles, les peintures originales de Dibasar, Laurent Nissou, Marc Aram, Marguerite Mateossian et Vatché, artistes-peintres de l’APAF [Artistes Plasticiens Arméniens de France] sont consacrées aux Arméniens, Juifs, Tutsi et Darfouris, victimes de génocides passés ou en cours.
Une neuvième stèle rend hommage au journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos. Depuis son assassinat le 19 janvier 2007 à Istanbul, des intellectuels turcs œuvrent avec courage pour la reconnaissance du génocide perpétré en 1915 contre les Arméniens, les Grecs, et les Assyro-Chaldéen-Syriaques. Tout comme les Justes turcs qui, en 1915, ont sauvé des familles arméniennes au péril de leur vie, des militants turcs et kurdes risquent, aujourd’hui, de longues peines d’emprisonnement pour leurs prises de position : ils méritent tout notre respect. Puisse notre travail contribuer à faire d’eux les nouvelles icônes de la jeunesse turque, en lieu et place des modèles nationalistes et racistes que la République de Turquie impose, tant à l’intérieur de ses frontières qu’aux populations turques de l’étranger.

Au-delà des sphères d’influence habituelles de la diplomatie turque, chaque citoyen est concerné. Car la Turquie ne se contente plus de faire pression sur les milieux économiques et politiques pour imposer son négationnisme d’Etat : elle a désormais enclenché une politique résolument offensive. Depuis 2010, en France et aux USA, des universitaires, des journalistes, des hommes politiques, des acteurs de la société civile et membres d’associations sont visés par des procès intentés de manière systématique lorsqu’ils dénoncent publiquement des faits ou des écrits négationnistes.

Plus que jamais, il importe de sensibiliser la société civile européenne au négationnisme protéiforme qui envahit l’espace citoyen. Le combat pour la vérité et la justice se doit de réunir les êtres humains, au-delà des clivages partisans : il est le seul garant de relations pacifiées.

*L’action du Collectif VAN bénéficie du soutien de 20 associations des Droits de l’Homme :
Allemagne : AGA [Working Group Recognition Against genocide for international understanding – Berlin] – SKD [Association of opponents to genocides Soykırım Karsıtları Derneği – Ali Ertem Francfort sur le Main]- France : Aircrige [Association internationale de recherche sur les crimes contre l’humanité et les génocides] – L’Arche [Le mensuel du judaïsme français] – Centre Simon Wiesenthal – Collectif Urgence Darfour – CM98 – CPCR [Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda] – Communauté Chypriote de France – Communauté Rwandaise de France [CRF] – IACS [Institut Assyro-Chaldéen-Syriaque] – Ibuka France – Institut Kurde de Paris – Licra – Mémorial 98 – SOS Racisme – UEJF – Vigilance Soudan – Israël : The Institute on the Holocaust and Genocide [Jerusalem] – Turquie : IHD [İnsan Hakları Derneği, Association des droits de l’Homme de Turquie, affiliée à la FIDH].

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply