Lettre à Monsieur l’Ambassadeur de Libye

Monsieur L’Ambassadeur,
Votre Excellence,

Des informations concordantes nous parviennent de Libye, concernant la situation des migrants noirs africains. De nombreux témoignages et enquêtes, en particulier de Human Rights Watch, et Amnesty International, indiquent que ces personnes sont victimes de mauvais traitements, y compris de meurtres.
Vous comprenez bien le caractère inacceptable de ces conduites, surtout dans un pays qui s’est débarrassé d’une dictature et revendique la mise en place d’un Etat démocratique. Ces pratiques ternissent l’image de Libye.

Je vous avais publiquement questionné sur cette situation, il y a quelques mois déjà lors de la rencontre organisée à l’Hôtel Raphael par Bernard-Henry Lévy, et vous aviez eu une réponse rassurante. Malheureusement, depuis, le sort des migrants africains n’a fait qu’empirer.

Nous attendons du Conseil National de Transition une véritable campagne d’information pour dissuader d’exercer des exactions contre ces populations, avertir que des sanctions sévères seront prises contre leurs auteurs, et garantir aux ressortissants africains qu’ils pourront avec l’aide des organisations internationales retourner dans leurs pays d’origine ou un pays d’accueil.

Recevez, Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de ma haute considération.

Dr Jacky MAMOU,
Président du Collectif Urgence Darfour.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply