Les preuves que le Darfour brûle toujours

Des clichés viennent d’être publiés par le Satelit Sentinel Project montrant les preuves des nouveaux crimes commis par le régime d’Omar el Béchir au Darfour. Ces photos mettent en évidence la destruction des villages de la région. Les Janjawids, les milices de Khartoum, réorganisées maintenant sous le nom de Force d’action rapide, sèment la terreur à grande échelle.
Selon les Nations-Unies, 215 000 personnes ont été déplacées de force depuis le début de l’année. L’aide humanitaire aux populations est continuellement harcelée. Après la suspension des activités de la Croix-Rouge internationale, l’ONG française ACTED vient de se faire notifier son départ forcé par le régime.

Béchir, le président soudanais bien qu’il fusse l’objet d’un mandat d’arrêt de la part de la Cour Pénale Internationale, continue à perpétrer  des atrocités dans tout le Soudan. C’est le Conseil de Sécurité qui avait demandé la saisine de la CPI pour les exactions commises au Soudan contre les civils. Que font maintenant les grandes puissances devant la permanence de la violence  subies par les populations?
La contribution de ces photos prises par satellite est essentielle pour avoir des informations de ce qui se passe sur le terrain. La presse soudanaise est bâillonnée et les correspondants internationaux peinent à pénétrer la région. Cette initiative  de George Clooney et John Pengerdast s’avère indispensable pour prouver que plus de 11 ans après le début de la tragédie, le Darfour brûle toujours.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply