La situation des migrants africains en Israël est précoccupante !

Suite à la rencontre avec l’Ambassade d’Israel en France le mardi 25 février dernier, voici ci-dessous le communiqué de presse publié par France Terre d’Asile, SOS Racisme et le Collectif Urgence Darfour sur la situation préoccupante des migrants africains en Israël.

Paris | Le mercredi 26 février 2014 | Communiqué de presse| Pour diffusion immédiate

La situation des migrants africains en Israël est préoccupante !

La situation inquiétante de près de 60 000 migrants africains officiellement recensés en Israël, parmi lesquels de nombreux demandeurs d’asile notamment en provenance d’Erythrée et du Soudan, a conduit à l’initiative de Jacky Mamou, président du Collectif Urgence Darfour, à demander une audience auprès de l’Ambassade d’Israël en France. La délégation composée de Pierre Henry (Directeur général de France terre d’asile), d’Etienne Allais (Directeur général de SOS-Racisme) et de Jacky Mamou a été reçue mardi 25 février 2014 par Monsieur Zvi Tal, Ministre plénipotentiaire.

Sans sous-estimer les difficultés pour le gouvernement israélien de faire face à ce flux important et récent de migrants africains, les associations ont tenu à exprimer leur très vive inquiétude. Alors qu’Israël est signataire de la Convention de Genève pour les réfugiés, moins de 700 personnes auraient officiellement été reconnues comme réfugiées au cours des 50 dernières années. Les associations ont fait part de leurs préoccupations notamment sur la question du statut des demandeurs d’asile, des conditions d’accès à la protection, mais aussi des conditions et de la durée de rétention des demandeurs d’asile pouvant aller jusqu’à 3 ans, notamment au centre de Holot dans le désert du Néguev.

La question des accords bilatéraux qu’Israël aurait passés avec certains pays africains, dont l’Ouganda, afin qu’ils accueillent les demandeurs d’asile que l’Etat hébreu rechigne à accepter sur son territoire a également été abordée.

Bien que nombre d’inquiétudes n’aient pas été levées à l’occasion de cette rencontre, les associations françaises se félicitent d’avoir été entendues. Une nouvelle rencontre qui devrait permettre de poursuivre l’examen de la situation des migrants africains en Israël est prévue.

 

 

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply