La prière pour la commémoration du génocide des Arméniens… en présence des auteurs du génocide commis au Darfour!

 

La prière pour la commémoration du génocide des Arméniens…
en présence des auteurs du génocide commis au Darfour.

Le National Prayer Breakfast est un grand événement annuel qui se tient à Washington, DC, le premier jeudi de Février, chaque année. Le créateur de cet événement était Abraham Veraide en 1953. Initialement appelé Présidential Prayer Breakfast, le nom a été changé en 1970 en National Prayer Breakfast.Il consiste en fait une série de réunions, déjeuners, dîners.
Le petit déjeuner, a lieu dans la salle de bal de l’hôtel Hilton international, en présence de quelques 3500 convives, dont des invités internationaux provenant de plus de 100 pays. Le National Prayer Breakfast est parrainé par des membres du Congrès américain et est organisé en leur nom par la Bourse de la Fondation, une organisation chrétienne. C’est un forum qui réunit l’élite politique, sociale, et les entreprises .
Depuis Dwight D. Eisenhower l’usage est que chaque président américain y est présent.

Dans une tragédie de l’absurde, deux représentants de haut niveau du régime génocidaire du Soudan ont été invités cette année au « National Prayer Breakfast », placé sous le signe de la commémoration du centenaire du génocide arménien.
Cette invitation arrive à un moment particulièrement difficile pour le Darfour. Le gouvernement du Soudan y a récemment bombardé des civils et bloqué l’enquête d’un viol de masse de plus de 200 femmes. Et alors qu’on assiste à la plus forte flambée de violence de ces dernières années, Khartoum a appelé à la suppression de la Mission des soldats de la paix des Nations Unies et de l’Union Africaine (MINUAD). L’impact est dévastateur. Un demi-million de personnes ont été déplacées par la violence au Darfour en 2014 et 36 000 autres ont déjà été déplacées en 2015 – une moyenne de plus de 1 000 par jour.
Ces deux sinistres invités sont non seulement membres du gouvernement soudanais, mais ils sont directement impliqués dans les atrocités commises dans leur pays.
L’actuel Ministre des Affaires étrangères Ali Karti, était dans les années 90 à la tête des Forces de défense populaires et a supervisé les atrocités commises contre les populations des monts Nouba.Il est ,depuis, un élément influent du gouvernement.
L’autre individu, Ibrahim Ghandour, n’est rien d’autre que le haut conseiller du président soudanais Omar el Béchir inculpé par la Cour pénale internationale pour génocide. Il vient rencontrer des représentants du Département d’Etat et de la Maison Blanche.
Accueillir des dirigeants d’un régime génocidaire aux États-Unis est à la fois scandaleux et dangereux. Mais leur présence à un événement commémorant le génocide arménien est particulièrement odieuse.
Il est déjà assez consternant que le président Obama refuse de reconnaître le génocide des Arméniens commis il y a cent ans. Et maintenant son administration accueille ceux qui ont sur leurs mains le sang des victimes du génocide au Darfour et des atrocités de masse qui continuent au Soudan dans la région du Nil Bleu et du Sud-Kordofan.

Le président Obama devrait plutôt présenter des excuses aux nombreuses victimes de ce régime génocidaire. Pendant trop longtemps, il a gardé le silence sur les horreurs commises au Darfour et dans tout le Soudan. En ignorant la violence et la demande de justice, les conditions ont beaucoup empiré pour les victimes du régime génocidaire d’Omar al-Bashir. Maintenant, l’administration américaine accueille ces auteurs de crimes de masses avec un tapis rouge et cherchent à normaliser les relations avec eux. C’est le meilleur moyen de donner le feu vert pour de nouvelles atrocités.

Inviter ces tristes sires à ces cérémonies, c’est ignorer manifestement le sort de toutes les victimes du régime soudanais mais c’est aussi profaner la mémoire des victimes du génocide arménien.
Comment imaginer que les prières pour la paix adressées à Barack Obama pour le peuple du Darfour ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd, alors que les représentants du gouvernement génocidaire du Soudan sont invités à participer à la « National Prayer Breakfast » !

Adapté de Tom Andrews et de Daniel Sullivan-United to end genocide

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply