La presse baillonnée par le régime de Khartoum

Un rassemblement de 150 journalistes et militants pour la liberté d’expression a eu lieu devant le Conseil National de la Presse et des Publications à Khartoum le 29 octobre. Les participants protestaient contre l’arrestation du journaliste Al-Nour , correspondant de Al-Hayat et d’autres périodiques par les services de sécurité du régime.

Al-Nour est accusé d’avoir écrit que le président Omar el Béchir comptait fusionner tous les services distribuant l’électricité. Cependant pour l’instant aucune procédure judiciaire n’était encore lancée à l’encontre du journaliste.

La presse est victime sans arrêt de censure et de pressions dans le pays.Différents journaux sont périodiquement fermés, des journalistes sont arrêtés, les imprimeries non liées au régime font l’objet de tracasseries administratives et fiscales répétées.

Omar el Béchir, qui a annoncé sa candidature aux présidentielles pour les prochaines élections de 2015, sous le signe du « dialogue national » inaugure bien mal sa campagne.

 

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply