George Clooney, le juste.

Alors qu’Omar El Bechir le chef  d’Etat  soudanais salit son pays par les crimes  commis  contre ses propres citoyens et que  Darfour, Abyei, sud-Khordofan, Nil Bleu  sont les noms qui symbolisent le martyr de centaines de milliers de civils, des individus courageux ont dit non, nous n’acceptons pas.

Alors que la communauté internationale est  insensible émotionnellement,  apathique politiquement,  naufragée moralement face aux crimes de masse commis au Soudan, un homme s’est levé et a parlé. Clairement, dignement et  sans emphase. Ce juste porte le nom de George Clooney.

Clooney, accompagné de son père Nick, de Luther King III, et de quelques autres  ont manifesté pacifiquement devant l’ambassade du Soudan à Washington. Qui donc les avaient commis ? Personne et c’est justement ce qui fonde leur force.  Dire au monde que l’ indifférence tue. On peut arrêter Béchir  dans ses actions criminelles. Seulement il faut le vouloir.

Et ce message était destiné en premier lieu au président Obama , dont l’inaction face au drame des populations civiles du Soudan est si décevante. Mais aussi au Conseil de sécurité de l’ONU.

Tandis que la police emmenait George Clooney et ses compagnons,  la foule scandait «Al Bachir to the ICC »-El Béchir à la CPI. Les images ont fait le tour du monde. Les paroles aussi : laissez passer l’aide humanitaire, arrêtez de tuer des civils.  Simplement le dire, et Clooney l’a bien dit.

Voir les images

http://tempsreel.nouvelobs.com/people/20120316.OBS3942/video-clooney-arrete-a-cause-de-son-combat-pour-le-soudan.html

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply