Ensemble contre la négation du génocide arménien

Les personnalités et associations signataires expriment leur plus vive inquiétude et leur indignation suite à l’Arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme publié le 17 décembre 2013 dans l’affaire Doğu Perinçek contre la Suisse[1]. Cet Arrêt stipule non seulement que nier le génocide arménien n’est pas un délit, mais il va au-delà, en mettant en doute un « consensus général sur des événements tels que ceux qui sont ici en cause » [à savoir le génocide arménien]. Par cette décision, la Cour européenne des droits de l’homme estime que nier le génocide arménien est l’un des droits humains fondamentaux. Pire, elle se fait le vecteur de la négation du génocide arménien perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman, en bafouant la mémoire des victimes et les droits de leurs descendants.

Le Huffington Post a publié sur son site l’article de Séta Papazian, présidente du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] intitulé « Ensemble, contre la négation du génocide des Arméniens » le 20 décembre 2013, co-signé par Jacky Mamou, Président du Collectif Urgence Darfour.

huffingtonpost.fr

Publication: 20/12/2013 10h34

Ensemble, contre la négation du génocide des Arméniens

Les personnalités et associations signataires expriment leur plus vive inquiétude et leur indignation suite à l’Arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme publié le 17 décembre 2013 dans l’affaire Doğu Perinçek contre la Suisse (1). Cet Arrêt stipule non seulement que nier le génocide arménien n’est pas un délit, mais il va au-delà, en mettant en doute un « consensus général sur des événements tels que ceux qui sont ici en cause », à savoir le génocide arménien.

Par cette décision, la Cour européenne des droits de l’homme estime que nier le génocide arménien est l’un des droits humains fondamentaux. Pire, elle se fait le vecteur de la négation du génocide arménien perpétré en 1915 dans l’Empire ottoman, en bafouant la mémoire des victimes et les droits de leurs descendants.

La décision de la Cour (2), qui s’inscrit en droite ligne de la politique négationniste de l’Etat turc, est un signe d’encouragement adressé aux négationnistes du génocide arménien, qu’elle conforte dans leurs discours de haine et leur racisme anti-arménien.

*****La liste des signataires*****

– Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre le Négationnisme)

– Cindy Leoni, Présidente de SOS Racisme

– Albert Herszkowicz, Président de Memorial 98

– UEJF (Union des Etudiants Juifs de France)

– Jacky Mamou, Président du CUD (Collectif Urgence Darfour)

– Alain Gauthier, Président du CPCR (Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda)

– Alain Jakubowicz, Président de la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme)

– Bernadette Hétier, co-présidente du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples)

– Paul-Max Morin, Directeur exécutif de l’EGAM (European Grassroots Antiracist Movement).

Lire la suite sur le site du Huffington Post :

Ensemble, contre la négation du génocide des Arméniens

Important : il faut lire, liker, partager et commenter l’article sur le Huffington Post pour générer du trafic sur leur site. Merci de diffuser autour de vous ce message avec LE LIEN de cet article qui concerne l’Arrêt de la CEDH.
Un papier signé par le Collectif VAN, SOS Racisme, Memorial 98, l’UEJF, le CUD, le CPCR, la LICRA, le MRAP et l’EGAM.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply