DARFOUR : L’UNION EUROPÉENNE LÈVE UN SOURCIL…

Le Darfour brûle toujours…


L’Union Européenne vient de demander solennellement au gouvernement soudanais de laisser l’accès humanitaire aux civils déplacés par les récentes violences au Darfour.

Catherin Ashton la représentante de l’UE pour les affaires étrangères et Kristalina Georgieva, la Commissaire en charge de la coopération internationale et de l’humanitaire, se sont déclarées très inquiètes par les déplacements forcés de populations.

Les deux dirigeantes européennes ont appelé le gouvernement soudanais à respecter le travail des organismes humanitaires et de faciliter leur action pour répondre en temps réel aux besoins des populations. Ce qui est évidemment une formule diplomatique puisque Khartoum avec un parfait cynisme ne permet plus au Comité International de la Croix-Rouge, la plus importante agence humanitaire de travailler. L’ONG française ACTED vient d’être expulsée du pays. Selon le bureau des Affaires humanitaires des Nations-Unies (OCHA), plus de 200 000 personnes ont été déplacées de force depuis le janvier 2014.

De son côté le représentant des Nations-Unies vient lui aussi de faire une déclaration allant dans le même sens. Son représentant au Soudan, Ali al-Zatari a déploré qu’il y ait trop de tueries et de viols dans la région.

Signalons que l’Union Européenne est de loin le plus grand bailleur international tant pour l’aide humanitaire que pour le financement des forces conjointes ONU-Union Aficaine (UNAMID).

Peut-être serait-il temps pour la vieille Europe de montrer qu’elle a encore un peu de caractère en exerçant des pressions plus contraignantes sur le Soudan, dont le président Omar el Béchir est poursuivi par la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l’humanité et génocide, commis sous ses ordres au Darfour. Monsieur Fabius qu’en pensez-vous ?

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply