Béchir is the king! par Christiane Mérelles

Béchir is the king !

Vous avez vu ? Il est incroyable notre Omar. Il y a 5.5% de Soudanais qui n’ont pas voté pour lui. Mais dans son immense mansuétude, sa grande indulgence, il ne fait semblant de rien. Il ne les mets pas en prison, il n’a pas demandé leur identité. Non, il la joue triomphe modeste, il remercie ses électeurs de lui avoir renouvelé leur confiance. Aucun autre candidat sérieux n’avait osé le défier, sûr de mordre la poussière. Un vrai leader maximo!

Sa Commission électorale nationale a même donné aux étourdis une chance de voter pour lui un jour de plus, parce que ça la foutait mal, cette participation au scrutin si maigre…Fallait être sourd car, à la télé, à la radio et dans les journaux on ne parlait que de Béchir, pour dire combien il avait fait pour le pays, et tout ce qu’il va encore faire une fois élu. Bien sûr il a fallu fermer quelques organes de presse, mettre quelques journalistes au repos en prison… Bon les gars de cette Commission ils ont vite compris qu’on ne pouvait pas élire un président avec des bureaux de vote déserts et des listes d’électeurs fantômes. Alors comme ce sont de vrais patriotes, ou de vrais islamistes, mais au Soudan c’est la même chose, ils ont prolongé le scrutin et allongé les listes. De vrais pros dirigés par Mokhtar al Asam, leur chef au costume blanc impeccable, celui qui ânonne les communiqués qu’on lui a dicté et qu’il récite par cœur, d’une voix monotone. On a peur qu’il s’endorme au milieu d’une phrase. Mais on ne devrait pas sous-estimer le génie d’al Asam. Même Mugabe n’avait pas fait le coup d’octroyer un délai supplémentaire pour que les gens votent pour leur chef bien-aimé.

 

Le chef mission d’observation électorale de l’Union Africaine (AUEOM) au Soudan, Olusegun Obasanjo, l’ancien dictateur du Nigeria, un militaire comme Béchir, donc un spécialiste es-démocratie a déclaré que tout c’était bien passé. Comme le Nigéria c’est le pays champion du monde de la corruption, la vraie question, c’est combien il a touché ? Faut dire que le précédent de Ismail Omar Guelleh élu à Djibouti avec 100 % des votes en 2005  avait donné quelques idées, mais il avait un peu exagéré. Les deux délégués djiboutiens de l’Union Africaine eux étaient très contents et ils l’ont dit à la presse.

Bon la fête a été un peu ternie par les colonialistes européens et américains qui ont fait leur bégueule, sans doute sont-ils  jaloux des Chinois et des Russes, qui eux sont de vrais amis et qui ont félicité King Omar. Les étudiants islamistes ont fêté l’évènement comme il se doit. Ils se sont chamaillés avec des soi-disant étudiants darfouris à l’Université de Khartoum. Bon il en est resté un sur le carreau et quelques autres ont été bien amochés mais c’était des accidents. Ceci dit, ils devraient le comprendre, faut pas gâcher le triomphe d’Omar.

Sitôt, les élections terminées, Ban-Ki Moon, à la solde des impérialistes, comme il est Secrétaire Général de l’Onu, il se croit obligé de protester parce que ses casques bleus ne peuvent pas se déplacer au Darfour et qu’ils se font tirer dessus de temps en temps. Il y a des problèmes de circulation au Darfour, entre les 4×4 des étrangers et les chameaux. Parfois il arrive aussi des balles perdues quand l’armée soudanaise fait des exercices. Omar est généreux : il n’a pas demandé la démission de Ban-Ki Moon. Car il faut le dire l’Onu et les autres ne comprennent rien à la situation du Soudan. Et maintenant qu’il a été réélu triomphalement, il n’entend pas se laisser marcher sur les pieds. Même Fatou Bensouda le Procureur de la Cour Pénale Internationale, celle qui accuse King Omar de génocide, elle n’a rien dit. 94,5% : ça innocenterait tout chef d’Etat !

C’est sûr qu’il n’y avait rien attendre des gens du Darfour, du Nil Bleu, des Bejas de l’Est, des Nubiens du nord…Ces gens-là ne mesurent même pas le privilège qu’ils ont de pouvoir voter pour Béchir, vraiment ils n’ont aucune reconnaissance.

Ce qu’il faudrait maintenant, c’est une belle cérémonie d’intronisation avec tous les autres présidents royalement élus. Parce que depuis 26 ans, Omar el Béchir, le grand démocrate, c’est vraiment le king !

Christiane Mérelles

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply