Article dans La Croix : OPINION La guerre oubliée des monts Noubas au Sud-Kordofan (Soudan)

Images anciennes du peuple Nouba : superbes photographies de Leni Riefenstahl en 1975, hommes et femmes entièrement nus, corps somptueux enduits de pigments ou de cendres, danses d’amour de jeunes femmes graciles, luttes traditionnelles des hommes, visages ornés de peintures rituelles, guerriers aux armes primitives, habitats de huttes rondes au toit conique au flanc de chaos rocheux creusés de grottes, protection naturelle contre les raids ennemis meurtriers.

Images actuelles en décembre 2014 d’une mission médicale humanitaire du Collectif urgence Darfour à l’hôpital Mother of Mercy de Gidel, accessible depuis le Soudan du Sud au terme d’une longue piste semée d’obstacles naturels.

C’est un lieu de paix loin de toute agglomération ; un lieu de tolérance pour tous, « arabes », « africains », musulmans ou chrétiens. C’est aussi un lieu de haute spiritualité chrétienne où œuvrent quelques sœurs missionnaires de l’ordre fondé au XIXe  siècle par Daniel Comboni, premier évêque du Soudan, qui voulait « sauver l’Afrique par l’Afrique ».

C’est, enfin, un lieu de survie où officie un chirurgien missionnaire laïc américain, le docteur Tom Catena, seul responsable de 300 lits dans un immense territoire déserté par les acteurs de santé à la suite des bombardements de l’aviation gouvernementale qui ont frappé les abords immédiats de l’hôpital et, plus récemment, un centre de santé de Médecins sans frontières qui a dû être abandonné, réduisant encore la présence humanitaire.

Lien l’intégralité de l’article sur le site de La Croix

Vous pouvez laisser un commentaire, ou effectuer un rétrolien depuis votre site internet.

Leave a Reply