30 personnalités demandent au président Hollande que la France saisisse le Conseil de sécurité sur la situation au Darfour

déplacés

30 personnalités demandent au président Hollande que la France saisisse le Conseil de sécurité sur la situation au Darfour

 

http://www.huffingtonpost.fr/jacky-mamou/faire-cesser-sans-delais-_b_9495804.html?utm_hp_ref=france

70 000 réfugiés du camp de Yida contraints à se déplacer

70000refugees

L’an dernier lors de notre mission pour le collectif Urgence Darfour dans les Monts Nouba, nous avons transité par l’immense camp de Yida qui se trouve au Nord du Sud Soudan à la frontière avec le Soudan. Ce camp accueille plus de 70000 réfugiés. L’UNHCR tente depuis l’an dernier de les déplacer dans un nouveau lieu beaucoup plus près des zones contrôlées par le gouvernement. C’est pourtant bien à cause des bombardements des Antonovs de Bechir que les réfugiés ont abandonné leurs villages… Caroline Madsac

http://nubareports.org/on-the-move-again-70000-refugees-compelled-to-leave-camp/

Jordanie : arrêtez les expulsions de darfouris !

jordanie4

La Jordanie trahit ses engagements internationaux ! Le royaume hachemite à renvoyé vers leur pays 600 Soudanais, surtout des Darfouris, qui fuient la terreur du régime de Khartoum. Comme on le voit sur les photos ce sont des personnes enregistrées par le HCR. Arrêtez les expulsions ! Respectez vos engagements internationaux !

jordanie1 jordanie2 jordanie3

La Procureure de la CPI : stop aux crimes au Darfour

procureureCPI

La Procureure de la CPI, Fatou Bensouda, face au Conseil de sécurité: il faut faire cesser les crimes au Darfour.

15 décembre 2015 – La Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a reproché mardi au Conseil de sécurité d’avoir vainement promis d’amener devant les tribunaux le Président soudanais Omar Al-Bachir afin qu’il soit jugé pour les atrocités commises au Darfour.

« En dépit de mes demandes répétées au Conseil de prendre des mesures face au mépris flagrant de ses obligations par le Soudan, et en violation de [ses] résolutions, mes appels continuent d’être ignorés », a déclaré Mme Bensouda devant les membres du Conseil, rappelant que c’est le Conseil de sécurité lui-même qui a référé le cas du Soudan à la CPI, il y a plus de 10 ans.

« Je constate avec grand regret que l’adoption de chaque résolution n’a correspondu dans les faits qu’à de vaines promesses », a-t-elle ajouté, soulignant que M. Al-Bachir, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt, continue de voyager à travers les frontières internationales, accueille d’autres fugitifs et refuse de faciliter leur reddition à la CPI.

Lire la suite :

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36293#.VpJ0ksDhDyZ